Gardiens_de_la_Galaxie.jpgVoulu comme un film décomplexé et humoristique sans pour autant délaisser le côté super-héros, les Gardiens de la Galaxie a tout pour devenir une référence du genre. Vous voulez mon avis ? Alors, à mon avis...

Ugachaka !

Le film nous met directement dans l'ambiance avec une musique tout droit sortie des années 70/80 (je sais plus lequel exactement). Notez-le pour la suite, la musique joue un rôle important, non pas dans le scénario, notons d'ailleurs le passage où Star-Lord fait une référence à Hooked On A Feeling de Blue Swede, mais dans l'ambiance. Rien que le premier passage le démontre parfaitement. Elle joue dans le statut décomplexé de l’œuvre, ce qui fait que l'on se sent tout de suite à l'aise avec les personnages ainsi qu'avec l'univers qui en découle. On entre dans le film aussi facilement que dans un moulin, le pire, c'est que l'on décroche à aucun moment, happés dans ce Star-Wars made in Marvel, diront certains.

Cela commence par Peter Quill enfant en plein cœur d'un hôpital, attendant le verdict concernant sa mère. Ambiance très sombre alors pour un film qui ne l'est que dans le fond. Cette dernière lui offre un cadeau et lui demande de lui serrer la main une dernière fois, mais il refuse, tout du moins il ne le fait pas. Quand elle part, il s'enfuit et se fait alors "adopté" en quelque sorte par Yondu et sa bande. On assimile les origines de Star-Lord pour comprendre son lui futur, personnage plus complexe qu'il ne le laisse paraître et toujours ancré dans les années 80. Quand au reste de la bande, elle n'apparaît que bien plus tard, lorsque Peter récupère l'orbe. Il arrive alors sur Xandar et se fait appréhendé par Gamora, venue chercher l'orbe pour son maître Ronan, ainsi que par Rocket Raccoon et Groot, venus quand à eux pour la prime de Peter Quill, prime mise en place par Yondu. Ils se font alors arrêtés par les Nova et, une fois en prison, rencontrent Drax, qui rejoindra ensuite la bande pour former les Gardiens de la Galaxie !

Sur le film, on peut noter des effets spéciaux bluffants, la majorité du film se déroulant ailleurs que sur Terre, des personnages attachants, qu'ils soient méchants ou gentils et de l'humour présent du début à la fin. Le lien avec Avenger's est quelque peu effacé, puisque le lien sera réellement présent lors de la Phase 3, et nous permet de profiter du film sans des références de plus en plus nombreuses à Avenger's. La seule chose à reprocher est donc les scènes manquantes de la bande-annonce. Même si elle envoie du lourd, il manque deux scènes, tout du moins c'est celles que j'ai compté, dans le film. Premièrement, Drax n'est pas présent lors de la présentation des prisonniers et le Fuck de Peter Quill n'est pas caché et, deuxièmement, la scène où Gamora se déshabille, pas la plus utile non plus, mais quand même... Mais tout cela n'est que du chipotage vu le niveau général du film, même plus que du chipotage, des détails qui ne ruinent en rien l'expérience que l'on a lors de la visualisation du film. Je n'ai d'ailleurs appris la suppression de ces scènes que très récemment, et cela ne m'a dérangé en aucun cas.Im_am_Groot.jpgRésultat ? Un bon film d'action comique qui n'oublie pas les origines super-héroïques de l'histoire. Un scénario en béton suivant l'intrigue créée au fur et à mesure des films Marvel, avec de bons acteurs qui jouent de bons personnages. Sans parler de la BO qui explose tout et qui ne rajoute que du bon dans un film qui l'est déjà puissance 12.

Bonus :

Avant toute chose, il faut clarifier certains points. J'hésitais à parler de la première scène post-générique qui n'est autre que la danse de Groot. Je voulais plutôt parler de quelque chose que personne ne voit lors du premier visionnage du film, j'ai du coup choisi la seconde. Mais avant d'en parler, je tiens à préciser que je n'ai pas mis l'alerte spoiler, mais que dans la scène en question il y a un élément pouvant dévoiler l'un des moments du film. Reprenons, à la fin, nous voyons Knowhere, ou plus précisément l'antre du Collectionneur, joué par Benicio Del Toro (cela ne servait à rien de le mettre mais vu qu'ils le précisent dans tout les articles parlant du film...), détruite. Je ne vais pas dire pourquoi, parce que sinon je spoile. Cosmo vient alors lécher le Collectionneur assis dans les décombres quand une voix sort de nul part et dit : "Pourquoi tu lui laisses te lécher le visage comme ça ? C'est dégoûtant." Cette voix est celle d'Howard le Canard ou, en VO, Howard the FUCKING Duck. Déjà, avant de nous attaquer à cette scène, le chien qui lui lèche le visage est Cosmo, chien faisant parti des Gardiens de la Galaxie pendant une période et possédant des pouvoirs psychiques. Je ne vais pas trop m'attarder dessus car son histoire est trop complexe. Le plus intéressant est le cas Howard le Canard. Héros déjanté et peu connu du grand publique, il s'est essayé au cinéma sans succès et reste le héros favori de James Gunn. Et pour lui rendre hommage, ce dernier décide...de l'inclure dans l'univers Marvel. Bientôt un film ? Peut-être... Il y a bien sûr énormément plus d'Easter Eggs, mais je ne peux tous les citer, je vous conseille alors ce site : Les Toiles Héroïques.

Howard_Le_Canard.jpgAlors ? Le film vous a plu ? Moi je l'ai adoré ! Limite autant qu'Avengers... Je tiens d'abord à remercier Marion pour le dessin. On est un petit peu en retard, mais en tout cas, il est là ! Bref, on se retrouve le 15 pour le Libérez le Haters ainsi que l'article sur Portal 2 et il y aura aussi un nouveau Hors-Série, étroitement lié à ce Coup-Critique... A+ !

Visionné le 30 août 2014