Couv_14.jpg

Portal a marqué les esprits de 2007 par la réflexion que demandaient les puzzles, son histoire, etc... Non juste grâce à GLaDOS en fait ! En tout cas il restera comme l'un des meilleurs jeux PC de l'histoire du jeu PC. Et ne me dites pas "Oui mais il est aussi sur console." NON ! C'est un jeu PC ! Mais revenons plutôt sur la suite de ce jeu mythique, sobrement intitulé Portal 2. Comme son nom l'indique ou ne l'indique pas, la nouveauté de cette suite est l'apparition du mode multijoueur, mais ce n'est pas la seule nouveauté...

I'm still alive...

Dans le premier Portal, le scénario était quasi inexistant, en effet, une véritable histoire se faisait plus voir vers la fin du jeu que sur le début. Toute l'intrigue était rythmée uniquement que par des tests et aucune fois le complexe nous était montré (En tout cas d'après mes souvenirs, si j'ai faux, vous avez le droit de me tuer). Dans celui là, rien qu'en commençant le jeu vous vous retrouvez...dans une chambre. Avec un lit, une télé, des tableaux et un mini-frigo. Vous vous rendormez, avant de vous réveillez une seconde fois et, cette fois-ci, des années après. Pour vous situez, le premier Portal se déroulait entre Half-life 1&2, tandis que Portal 2 se déroule longtemps après Half-life 2. Je compare avec Half-Life car les deux jeux se déroulent dans le même univers, pour preuve, le générique du premier fait référence à Black-Mesa, laboratoire concurrent d'Aperture.400_screenshots_2014-05-11_00022.jpg

Aperture et Black Mesa, une grande histoire d'amour...

Après votre réveil, vous tombez sur Wheatley, un robot qui vous guidera pendant le début de votre aventure. Les premiers niveaux seront de simples salles de tests et on passera rapidement aux autres types de niveaux se déroulant dans les "bureaux" d'Aperture. La durée de vie est plutôt suffisante pour un jeu comme Portal, en effet, ni trop longue, ni trop courte, juste le temps qu'il faut ! En vrai, il fait 7-8 heures à peu près (c'est pas moi qui l'ai dis ! C'est Monsieur Google !) et je trouve cela suffisant, et je peux comprendre que l'on peut trouver le jeu court, ce que l'on ne dirait pas lorsque l'on y joue.portal2labrat530pxdph.jpg

Pour la sortie du jeu, Valve publie une BD en ligne, expliquant ce qu'il se passe entre Portal 1&2, Lab Rat !

I Want You Gone...

Avant de m'attaquer à ce deuxième paragraphe, quelques précisions. J'écris ces lignes le 19/09 à 22:12, ou bien 10 minutes après avoir fini le jeu. Je me devais de le finir, sinon quoi je n'aurais pas aimé cet article. donc voici mes impressions sur le scénario à chaud, comme on dit. Mais attention, tout de même : "Alerte Spoiler !"

Donc ce scénario. il est p***** d'émouvant ! On ne ressent pas de l'émotion directement, mais une fois le jeu fini, on ressent de la pitié et de l’empathie pour Wheatley, mais aussi pour GLaDOS, qui récupère une part d'humanité tout au long de l'histoire, et cette part est supprimée lors du chapitre final. Donc chacun des personnages présents sont attachants, même si parfois diaboliques et machiavéliques, ils se révèlent finalement pas si mauvais que ça, même que Wheatley dit, à la fin : "Si je pouvais la revoir, tu sais ce que je dirais ? pardon, avec sincérité, pardon d'avoir été tyrannique et monstrueux. Je suis vraiment navré. FIN." Preuve de quoi ? Du regret qu'il éprouve à avoir maltraité Chell, et aussi qu'il admet sa défaite, rien que par son "FIN". Le scénario est donc excellent. Les graphismes, sont simplistes, mais en même temps il n'y a pas besoin d'avoir un jeu hyper beau, cela suffit comme c'est. Niveau bande-son, c'est parfait, avec un Want You Gone aussi beau que le Still Alive de son prédécesseur, rien que cette chanson justifie la magnificence du reste de la BO. Et le Gameplay, il est simple, pas trop compliqué puisqu'il ne se limite qu'à trois touches importantes. j'ai à peu près fait le tour... Ah, oui... Les millions d'Easter Eggs ! quand je dis million, c'est gros, certes, mais en réalité, il y en a juste assez pour un jeu comme Portal, quelques uns par ci, par là, et ça suffit ! en plus, cela renforce l'atmosphère du jeu et on se demande ce que cachent ces portes vitrifiées...wheatley___shrugley_by_inonibird-d4ldoda.jpg

Voici la représentation humaine de Wheatley faite par des fans, cela reste mon personnage préféré...

M. P-Body et Atlas

C'est l'un des éléments que j'attendais le plus dans le jeu, le multijoueur. J'étais, jusqu'alors, persuadé que l'un avait le portail bleu, l'autre le orange, mais en réalité, ils en possèdent deux chacun, Atlas le bleu et le violet et P-Body le orange et rouge. La particularité de ce multi, c'est qu'il ne possède pas réellement de scénario, mais on peut considéré qu'il y en a un puisque c'est une "Campagne Multijoueur", de quoi rajouter de la durée de vie à un jeu qui en a grandement besoin. Vous évoluez dans différents tests conçus par GLaDOS, crées à la base pour les êtres humains, lorsque GLaDOS décida d'utiliser des robots dorénavant à la fin de la campagne solo, ces deux robots furent "crées", tout du moins utilisés. Je ne suis pas déçu du multi, ça on peut le dire !Hugk.png

La fin de nos deux protagonistes est...inattendue...

Alors ? Simple suite ou véritable aventure ?

Graphisme : 5/5

Bon, 5/5, cela peut se justifier sur Skyrim ou bien Dishonored, mais là, il n'y en a pas, le jeu est juste graphiquement au point et très beau, de la part des créateurs d'Half-Life, on ne pouvait en attendre moins...

Durée de vie & Scénario : 5/5

Ce 5 est justifié uniquement grâce au scénario, après la durée de vie...

Bande-Son : 5/5

Ce 5 est justifié uniquement grâce Want You Gone, après le reste...excellent !

Gameplay : 5/5

Hypra-giga-méga-bêta-gamma simpliste, et pareil que pour POKéMON, j'achète !

La note : 20/20

Petit bijoux comme on en voit tout les 42 ans, Portal 2 ne serait rien sans son univers complexe, malgré ce qu'il laisse paraître. Son scénario émouvant m'a touché et je n'ai pu lâcher le clavier une fois l'aventure finie. Il restera en mémoire comme étant le meilleur jeu PC, même Half-Life ou bien CS ne peuvent faire face.

-----------------------------------------------------------------------------

J'aurais aimé parler de Portal 2 comme étant l'un de mes coups de cœurs vidéo-ludiques, mais c'est à cause d'une question de planning que cela m'était impossible. Tout comme Inception, mais là pareil, c'est pour meubler... Alors je vous dis rendez-vous bientôt ! A+ !