NUP_146482_0023.jpg

"Alerte, spoilers"

  C'est la rentrée, ce qui signifie que je dois également reprendre de bonnes habitudes, et donc reprendre le blog. Je veux dire, en soit c'est pas grave, cela va me permettre de réécrire certains articles et pour d'autres, genre celui de la saison 5 de SLG, et bien on ne peut que dire tant pis.
  À part ça, pour reprendre les choses biens, je devais absolument vous parler de Parks and Recreation. J'ai énormément "travaillé" sur cet article, ce qui explique l'immense pause qu'il y eut entre le dernier article et celui-ci.
  Pourquoi fallait-il que je vous parle de Parks and Recreation ? Soyez patients, que je vous explique ! Sinon, cet article ne sera pas comme les autres, étant un bilan plus ou moins global des 7 saisons de la série, donc ce sera écrit bien différemment, enfin vous verrez !

  Leslie Knope est une employée, je vous le rappelle, du service des Parcs et Loisirs. Cette dernière, lors d'une réunion publique, rencontre Ann, une habitante de Pawnee, qui se plaint de l'énorme fosse se trouvant à côté de chez elle et qui coûta deux jambes à Andy, son petit copain. Accompagné de Tom Haverford, un employé très porté sur la mode, Mark Brendanawicz, un urbaniste avec qui Leslie a eu une relation, April Ludgate, la stagiaire dépressive, Ron Swanson, le patron libéraliste de Leslie, ainsi que de Gary Gergich et Donna Meagle, Leslie va former un comité destiné à construire un parc à la place de la fosse.
  Je vous passe les différents éléments des deux saisons pour pouvoir finir de mettre le cast en place. Les dépenses du service devenant de plus en plus conséquentes, Ben Wyatt et Chris Traeger sont envoyés depuis Indianapolis pour réduire celle-ci, mais cela signifierait supprimer des postes...

  Je ne suis pas très émotif lorsqu'il s'agit de séries télés, tout du moins c'est ce que je croyais. J'ai vraiment beaucoup aimé ces 7 saisons de Parks and Rec. Je me suis attaché aux persos et aux relations qu'ils entretiennent, si bien que c'est devenu ma deuxième famille, celle qui vient m'épauler quand ça va mal. Parce que c'est ça en fait, un coup de mou ? Une petite déprime ? Une bonne dose de Parks and Rec et tout va mieux !
  Je ne parviens pas à expliquer ce sentiment, cet amour que je porte à la série de façon inconditionnelle. J'ai adoré, je tourne autour du pot depuis quelques temps, alors que c'est tout simple en fait, j'ai juste adoré, comme j'ai rarement aimé une série si ce n'est Doctor Who. Je n'avais jamais, depuis Doctor Who, autant impliqué émotionnellement dans une série télé, et c'est assez rare pour être souligné donc. Ces 7 saisons sont passées bien trop vite, et c'est regrettable car l'aventure vaut le coup d'être vécue, tant l'on s'implique dans l'histoire. Je suis donc en deuil, ayant désormais fini ce petit bijou télévisuel, et n'ayant plus comme but que de trouver un show à la hauteur de celui-ci...